SoftMatters

[UK] Soft Matters is a research group created by Aurélie Mosse and Jean-François Bassereau in the fall 2015 within Ensadlab: the research lab of Ecole des Arts Décoratifs. Centered on  materiality concerns, the group explores how new materials and new technologies (as much as forgotten ones) can contribute to the design of a more resilient culture.

Soft Matters focuses on a design-led and practice-based approach with a core expertise in the area of textile and material design, smart materials and sensory design but often overlapping with other disciplines such as architecture, fashion, object design, material science or biology.

The group has notably supervised the 1st French practice-based-led PhD in Fashion Design (Jeanne Vicerial, 2019) and articulates its current research around the 5 following axes:

(1) active materials (2) circular design (3) bio-digital crafting (4) sensory design (5) architectural textility

Placing the conceptualisation and materialisation of artefacts at the centre of its research, the group examines how the materiality of the soft (textiles, flexible materials, digital and biological technologies) influence the practice of design, affects our everyday spaces and practices, but question also its potential for the design of more sustainable futures. To do so the group favours an interdisciplinary dialogue, notably by developing collaborations at the intersection of science, design and engineering.

To follow our recent activities, please visit the News page of Ensadlab or our Instagram account: softmatters_ensadlab.

[FR] Soft Matters est un groupe de recherche crée par Aurélie Mosse et Jean-François Bassereau à l’automne 2015 au sein de l’Ensadlab: le laboratoire de recherche de l’Ecole des Arts Décoratifs. Centré sur les enjeux de matérialité, le groupe explore comment nouveaux matériaux et nouvelles technologies (aussi bien que celles et ceux oublié.es) peuvent contribuer à la création d’une culture plus résiliente.

Soft Matters développe une approche de recherche ancrée dans la pratique du design. Son expertise se situe plus spécifiquement à la croisée du design textile, du design sensoriel et du design de matériaux mais intersectefréquemment avec d’autres domaines tels que l’architecture, la mode, le design d’objet, et des disciplines scientifiques comme les sciences des matériaux, le génie industriel ou la biologie.

Soft Matters a notamment encadré la première thèse soutenue en France de recherche par la pratique en design vêtement (Jeanne Vicerial, 2019).

Ses thématiques de recherche et centres d’intérêts s’articulent autour des axes suivants:

1) matériaux actifs (2) design circulaire (3) artisanat numérique et biologique (4) design sensoriel (5) textilité architecturale

Soft Matters place la conceptualisation et matérialisation d’artefacts au coeur de la recherche. Le groupe examine comment la matérialité du doux (textiles, matériaux souples, technologies du numérique et du biologique) influence la pratique du design, affecte nos espaces quotidiens et nos pratiques, mais questionne également leur potentiel pour le design de futurs plus résilients. Pour ce faire, Soft Matters favorise un dialogue interdisciplinaire, notamment par le biais de collaboration à la croisée de la science, du design et de l’ingénierie mais également entre pédagogie et recherche, théorie et pratique.

Pour suivre nos activités récentes, rendez-vous sur la page d’actualité d’Ensadlab ou sur notre compte Instagram.