SoftMatters

Soft Matters est un groupe de recherche crée par Aurélie Mosse et Jean-François Bassereau à l’automne 2015 au sein de l’Ensadlab: le laboratoire de recherche de l’Ecole des Arts Décoratifs. Centré sur les enjeux de matérialité, le groupe explore comment nouveaux matériaux et nouvelles technologies (aussi bien que celles et ceux oublié.es) peuvent contribuer à la création d’une culture plus résiliente.

Soft Matters développe une approche de recherche ancrée dans la pratique du design. Son expertise se situe plus spécifiquement à la croisée du design textile, du design sensoriel et du design de matériaux mais intersectefréquemment avec d’autres domaines tels que l’architecture, la mode, le design d’objet, et des disciplines scientifiques comme les sciences des matériaux, le génie industriel ou la biologie.

Soft Matters a notamment encadré la première thèse soutenue en France de recherche par la pratique en design vêtement (Jeanne Vicerial, 2019).

Ses thématiques de recherche et centres d’intérêts s’articulent autour des axes suivants:

1) matériaux actifs (2) design circulaire (3) artisanat numérique et biologique (4) design sensoriel (5) textilité architecturale

Soft Matters place la conceptualisation et matérialisation d’artefacts au coeur de la recherche. Le groupe examine comment la matérialité du doux (textiles, matériaux souples, technologies du numérique et du biologique) influence la pratique du design, affecte nos espaces quotidiens et nos pratiques, mais questionne également leur potentiel pour le design de futurs plus résilients. Pour ce faire, Soft Matters favorise un dialogue interdisciplinaire, notamment par le biais de collaboration à la croisée de la science, du design et de l’ingénierie mais également entre pédagogie et recherche, théorie et pratique.

Pour suivre nos activités récentes, rendez-vous sur la page d’actualité d’Ensadlab ou sur notre compte Instagram.